Question: Comment On Vit Dans L’afrique Tournée Vers L’agriculture Vivriére?

Comment est pratiquée l’agriculture vivrière?

L’ agriculture vivrière est une agriculture essentiellement tournée vers l’autoconsommation et l’économie de subsistance. La production, rarement excédentaire, n’ est destinée ni à l’industrie agroalimentaire ni à l’exportation. Elle est en grande partie auto-consommée par les paysans et la population locale.

Quels pays pratiquent l’agriculture vivrière?

Tanzanie, Cameroun, Nigéria: de l’ agriculture vivrière à l’agrobusiness – Ép. 4/4 – Les mondes paysans.

Comment s’organise l’agriculture dans un pays pauvre d’Afrique?

La plupart des paysans de ces pays pratiquent une agriculture traditionnelle. Ils ont des outils simples, souvent manuels. Les paysans des pays en développement consacrent une part croissante de leurs champs aux cultures commerciales, même si l’ agriculture vivrière est majoritaire.

Quel est la culture vivrière?

Les cultures vivrières traditionnelles sont celles que l’usage et la tradition font accepter comme sources alimentaires convenables et souhaitables par la communauté. Les populations rurales connaissent bien ces végétaux, savent les cultiver et les cuisiner, et en apprécient les plats.

You might be interested:  Les lecteurs demandent: Pourquoi L'agriculture Est Caractérisé Par Des Rendements Decroissants?

Quels sont les inconvénients de l’agriculture vivrière?

La mauvaise conservation des récoltes et l’attaque de rongeurs/d’insectes entraînent le pourrissement précoce des denrées. L’absence d’intrants performants réduit également la production. Certaines régions rurales sont ainsi touchées par l’insuffisance alimentaire.

Comment Appelle-t-on une agriculture dont la production est destinée à l’agriculteur?

Une agriculture vivrière est un ensemble de productions agricoles (plantes ou animaux ) qui sont destinées à l’alimentation quotidienne de l’ agriculteur et de sa famille, ainsi que de ses animaux tels que des moutons ou des vaches. L’ agriculture vivrière s’oppose à l’ agriculture commerciale!

Où Trouve-t-on une agriculture productiviste?

– Tanzanie: 12 kg par hectare de maïs. – Corée du Sud: 320 kg par hectare de riz. – Cambodge: 4 kg par hectare de riz. – Tadjikistan: 461 kg par hectare de coton.

Quel type d’agriculture domine dans les pays développés?

Dans les pays développés, l’ agriculture est majoritairement une agriculture commerciale. Les agriculteurs sont généralement beaucoup moins nombreux, mais produisent plus grâce à une agriculture intensive entièrement mécanisée (étude de cas 1).

Où A-t-on développer l’agriculture productiviste?

Grâce au développement, à partir des années 60, d’une agriculture productiviste liée à la seconde révolution agricole dans les pays du Nord et aux Révolutions vertes dans les pays du Sud, la planète a pu nourrir, plus ou moins bien, trois milliards de personnes supplémentaires.

Comment s’organise l’agriculture commerciale?

L’ agriculture commerciale est une forme d’ agriculture intégrée à l’économie, dont la production est essentiellement ou exclusivement destinée à être vendue. Son efficacité suppose de fréquents investissements. C’est donc souvent une agriculture à forte intensité capitalistique.

You might be interested:  Réponse Rapide: How Does Urbanization Affect Agriculture?

Quelles sont les caractéristiques de l’agriculture africaine?

La croissance agricole en Afrique s’est faite principalement par l’expansion des surfaces cultivées et par l’utilisation d’une main-d’œuvre agricole plus abondante; les ren- dements ont en définitive peu augmenté. Les rendements céréaliers sont en moyenne moitié moindres de ceux obtenus en Asie.

Quel rôle peut jouer l’agriculture sur le continent africain notamment en termes de développement et d’innovation?

L’ agriculture joue potentiellement un rôle important dans le développement comme lien essentiel, source d’une épargne et de main-d’œuvre pour l’industrie, facteur de débouchés pour celle-ci. Or, elle représente moins de 20 % du PIB africain 1.

Quels sont les produits de la culture vivrière?

Les systèmes de production actuels reposent sur la pratique d’une agriculture itinérante sur brulis à base de manioc avec dans certains cas une parcelle supplémentaire en banane plantain. Les bas fonds sont (étaient) cultivées en riz.

Quels sont les principales cultures vivrières?

L’agriculture sénégalaise est essentiellement pluviale et saisonnière. Elle repose à la fois sur des cultures de rente (arachide coton) et sur des cultures vivrières de subsistance (mil, sorgho, maïs).

Quels sont les problèmes liés aux cultures vivrières?

Dans le Nord les problèmes sont différents, mais on y constate un phénomène semblable: le développement du marché du riz et surtout celui du riz importé. Le deuxième facteur est évidemment aussi celui des prix du riz à la consommation, fixé au niveau national et administré par la Caisse de Péréquation.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *