FAQ: Comment On Vit Dans L’afrique Tournee Vers L’agriculture Vivriere?

Où Trouve-t-on une agriculture vivrière?

L’ agriculture vivrière se situe souvent dans des pays à forte densité de population active agricole (les paysans), par exemple sur le sous-continent indien, où elle fait cependant face à une agriculture plus moderne depuis la Révolution verte menée sous Indira Gandhi.

Quelles sont les cultures vivrières du milieu intertropical d’Afrique?

9L’économie des départements de l’Alibori et du Borgou est essentiellement agricole avec une large part accordée aux cultures vivrières (sorgho, mil, maïs, fonio, riz, manioc, igname), aux oléagineux (arachides), aux légumineuses (pois d ‘angole) et aux potagers (oignons).

Quelle sont les culture vivrière?

La Côte-d’Ivoire a décidé de diversifier ses productions agricoles en adjoignant aux cultures d’exportation (café, cacao, sucre et fruits), les cultures vivrières traditionnelles (banane plantain, igname, manioc et riz).

Comment s’organise l’agriculture dans un pays pauvre d’Afrique?

La plupart des paysans de ces pays pratiquent une agriculture traditionnelle. Ils ont des outils simples, souvent manuels. Les paysans des pays en développement consacrent une part croissante de leurs champs aux cultures commerciales, même si l’ agriculture vivrière est majoritaire.

You might be interested:  Les lecteurs demandent: Comment Faire Unemutation Assurance Agriculture Au Regime Normal?

Où Trouve-t-on une agriculture productiviste?

– Tanzanie: 12 kg par hectare de maïs. – Corée du Sud: 320 kg par hectare de riz. – Cambodge: 4 kg par hectare de riz. – Tadjikistan: 461 kg par hectare de coton.

Pourquoi l’agriculture vivrière?

Une façon de préserver la biodiversité Si elle permet de nourrir une proportion importante de la population mondiale, l’ agriculture vivrière a aussi pour vertu de préserver la biodiversité. En effet, les cultures, dans l’ agriculture vivrière, sont conduites sur base des savoirs traditionnels.

Quelles sont les cultures commerciales?

L’agriculture sénégalaise est essentiellement pluviale et saisonnière. Elle repose à la fois sur des cultures de rente (arachide coton) et sur des cultures vivrières de subsistance (mil, sorgho, maïs). Le riz, culture traditionnelle en Casamance, se développe fortement dans la vallée du fleuve Sénégal.

Quelle culture agricole est la plus rentable au Cameroun?

Connue pour ses vertues nutritionnelles, la pastèque se fait de plus en plus une place parmi les cultures les plus rentables en Afrique. Elle devient même une importante source de revenus, notamment pour les jeunes. Un jeune agronome camerounais s’en est servi pour produire du vin de table.

Quelles sont les cultures maraîchères?

Les rendements de ces trois cultures maraîchères – chou pommé, tomate et oignon – obtenus au Sénégal sont très hétérogènes selon les travaux cités et les publications.

Quel sont les produits vivriers?

Les oignons, les arachides, les haricots et les graines de courge sont séchés habituellement au soleil. Ensuite, les arachides et les haricots se gardent dans les greniers où la fumée de bois aide à leur conservation. Les légumes (Ndolé, feuilles de haricots doliques, feuilles de courge, etc)

You might be interested:  Pourquoi Faire Des Portes Ouvertes En Agriculture Attentes?

Quels sont les problèmes liés aux cultures vivrières?

Dans le Nord les problèmes sont différents, mais on y constate un phénomène semblable: le développement du marché du riz et surtout celui du riz importé. Le deuxième facteur est évidemment aussi celui des prix du riz à la consommation, fixé au niveau national et administré par la Caisse de Péréquation.

Quelle est la première culture vivrière au Cameroun?

D’après la Banque mondiale, les principales productions vivrières au Cameroun sont la banane plantain avec 2 millions de tonnes, le manioc avec 3 millions de tonnes, le maïs avec 1 million de tonnes, le macabo/taro avec 1,3 million de tonnes, l’igname, le mil/sorgho, la pomme de terre.

Comment s’organise l’agriculture commerciale?

L’ agriculture commerciale est une forme d’ agriculture intégrée à l’économie, dont la production est essentiellement ou exclusivement destinée à être vendue. Son efficacité suppose de fréquents investissements. C’est donc souvent une agriculture à forte intensité capitalistique.

Quelles sont les conditions de développement de l’agriculture?

Les sols qui sont propices aux pratiques agricoles sont: les chernozems, les sols bruns, les sols volcaniques, alluviaux. Le relief influence aussi les activités agricoles. Certaines cultures poussent au niveau des reliefs à forte pente, tandis que d’autres prospèrent au niveau des plateaux, cas du café.

Quelles sont les caractéristiques de l’agriculture africaine?

La croissance agricole en Afrique s’est faite principalement par l’expansion des surfaces cultivées et par l’utilisation d’une main-d’œuvre agricole plus abondante; les ren- dements ont en définitive peu augmenté. Les rendements céréaliers sont en moyenne moitié moindres de ceux obtenus en Asie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *